Le chauffage au fioul a-t-il encore de l’avenir ?

Depuis des années, le fioul est le combustible le plus utilisé en chauffage. On peut dire que c’est une excellente méthode pour obtenir une bonne quantité d’énergie et de chaleur. Mais des études ont aussi montré qu’il est très nocif pour l’environnement. Face à cette contrainte, de plus en plus de foyers commencent déjà à se détacher de cette méthode. La question est donc : qu’en est-il de l’avenir du chauffage au fioul ?

Le chauffage au fioul : qu’est-ce que c’est ?

Le chauffage au fioul, comme son nom l’indique, est un dispositif de chauffage, qui fonctionne grâce au combustible fioul. Il est composé d’une chaudière qui produit de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire, ainsi que d’une cuve dans laquelle le fioul est stocké.

Pour rappel, le fioul est un combustible dérivé du pétrole. Il fait partie des énergies fossiles et peut offrir jusqu’à 80 % de rendement. Mais c’est également un combustible assez toxique. Il émet énormément de CO2, ce qui peut avoir un effet néfaste sur la couche d’ozone et donc, l’atmosphère. Le chauffage au fioul consomme également énormément d’énergie, et pourtant, ce n’est pas une ressource inépuisable contrairement aux ressources naturelles.

Quel est l’avenir pour le chauffage au fioul ?

Aujourd’hui, plus de 3 millions de logements sont équipés de chaudières au fioul en France. Il est donc évident que la pollution aérienne qu’elles dégagent soit intense et très toxique. Face à ce problème, l’autorité a décidé d’interdire les nouvelles installations de chaudières fioul dans les foyers. Ce décret devrait s’appliquer à partir du mois de juillet 2022. Ce décret s’applique également aux anciennes chaudières au fioul qui émettent plus de 300 g de CO2 par kWh. Elles devraient être remplacées à partir du mois d’octobre 2022.

Quelles sont les meilleures alternatives au chauffage au fioul ?

Compte tenu de ce décret, la chaudière au fioul va sûrement disparaître d’ici quelques années. Pour la remplacer, il y a au moins quelques alternatives. Le traditionnel est la chaudière à bois. De par son nom, il s’agit d’un mode de chauffage qui utilise le bois comme combustible. Non seulement, il produit une chaleur puissante et stable, mais en plus, le bois est moins nocif pour l’environnement. Le seul bémol avec ce système de chauffage, c’est qu’il dégage beaucoup de débris.

Si vous n’aimez pas les saletés, alors vous pouvez opter pour le biofioul. Le biofoul est un combustible liquide. Il est composé de fioul, mais domestique, avec un ajout d’ester méthylique de colza. Ces compositions ont un impact faible sur l’environnement, contrairement au fioul.

Le tarif heures creuses : est-il intéressant ?
Gaz : peut-on privilégier les circuits courts ?